L’agriculture en Ille-et-Vilaine

Diversité

Cultiver les plantes, faire naître et élever les animaux… Au quotidien, les actifs·ves agricoles travaillent au rythme du vivant. Les tâches évoluent au fil des saisons, de la météo, du rythme des animaux, sans routine, en prise directe avec le réel. Aucune journée ne se ressemble.

Grâce à la diversité des productions en Ille-et-Vilaine, l’agriculture propose des emplois variés, aussi bien en termes de statut, que de contrat de travail ou de niveau de qualification. Homme, femme, jeune ou moins jeunes, vous pouvez exercer un métier agricole qui correspond à vos aspirations professionnelles et à votre projet de vie. Les emplois salariés correspondent à des fonctions d’ouvrier·e, technicien·ne, responsable de site ou d’élevage avec des niveaux de spécialisation variables selon les entreprises.

Performance

Les agriculteurs·trices et leurs salarié·es remplissent une mission : nourrir la population. Si dans le monde, un agriculteur nourrit en moyenne 16 personnes, en France, il en nourrit 150 ! Les actifs·ves agricoles français peuvent être fier·es.

Un agriculteur français nourrit en moyenne 150 personnes

Source: blogresonnances.fr

Aujourd’hui les métiers de l’agriculture nécessitent une qualification professionnelle pour maîtriser les techniques de production très pointues employées par les agriculteurs·trices et utiliser les technologies présentes sur les exploitations. Les compétences et connaissances nécessaires touchent la biologie, l’agronomie, la génétique, la mécanique, l’informatique…

Etre agriculteur·trice c’est être chef·fe d’entreprise. Il ou elle doit se tenir informé·e, suivre la réglementation, les nouveautés techniques, avoir de solides compétences de gestion pour développer une stratégie économique. Lorsqu’il ou elle a des salarié·es, il ou elle doit aussi maîtriser la Gestion des Ressources Humaines.

Evolution

Grâce aux équipements, à l’adaptation ergonomique des postes et à la mécanisation, les métiers agricoles sont accessibles à tous et toutes, notamment aux femmes.

L’évolution de l’organisation du travail, le salariat et les services de remplacement, donnent la possibilité aux agriculteurs·trices d’aménager leur temps de travail. Ils et elles assurent ainsi la continuité de leur activité pendant leurs diverses absences (vacances, week-ends, événements familiaux, arrêt maladie, formation…).

Les salarié·es bénéficient d’un statut comparable à celui des autres secteurs économiques.

Depuis quelques années, l’agriculture accueille de très nombreuses personnes qui ne sont pas issues du milieu agricole. Par exemple, plus de la moitié des jeunes en formation agricole n’ont pas de parents agriculteurs et 33% des porteurs·es de projet d’installation ne sont pas issu·es de ce secteur professionnel.

Le secteur en Ille-et-Vilaine

L’Agriculture en Ille-et-Vilaine est caractérisée par l’importance de ses productions animales. L’Ille-et-Vilaine occupe le premier rang des départements français pour la production laitière, avec la Manche. Les autres productions dominantes sont l’élevage de porcs et de volailles et les productions maraîchères (tomates sous serre dans le secteur de Rennes et légumes de plein champ dans le secteur de St Malo). Le troisième secteur recrutant en priorité est le machinisme.

3% des actifs du département travaillent dans le domaine agricole.

Le marché de l’emploi agricole en Ille-et-Vilaine est dynamique :

  • environ 10 000 agriculteurs·trices et plus de 14 000 salarié·es agricoles (source : MSA 2018)
  • 430 nouveaux postes à pourvoir en 2019 (source : ANEFA 35)
  • 64 % d’emploi durable (CDI ou CDD de plus de 6 mois) (source : ANEFA 35)

Liens utiles

Pour aller plus loin

Crédit photos : ANEFA/Stéphane Grossin.